Mélissa Zehner

 

Après deux ans de conservatoire d’Art Dramatique à Marseille, elle est reçue à l’École de la Comédie de Saint-Étienne en 2012. Elle y sera notamment dirigée par Simon Delétang, Yann-Joël Collin, Caroline Nguyen, Marion Aubert, Marion Guerrero,   Arnaud   Meunier,   Michel   Raskine ou encore Alain Françon.

 

Elle termine sa formation de comédienne en juin 2015. Depuis sa sortie de l’école, elle a joué pour le théâtre de l’Esquif dans Cyber, une pièce sur le transhumanisme écrite par Marion Aubert et dirigée par Hélène Arnaud, et pour la Compagnie Tire pas la nappe dans le spectacle Tumultes, spectacle de sortie de sa promotion, mis en scène par Marion Guerrero.

 

Elle fait aussi partie intégrante du Collectif X avec lequel elle participe activement à plusieurs sessions de « Villes # » un laboratoire socioculturel d’urbanisme et de théâtre en région Auvergne-Rhône-Alpes. Pendant le temps de sa présence dans un quartier, l’équipe de comédiens et d’urbanistes enquête auprès des habitants pour établir avec eux un instantané théâtral de leur ville.

 

En parallèle, elle s’implique également dans le développement de la Compagnie « Si Sensible » en tant que co-directrice au côté d’Antonio Carmona. Elle développe un travail d’écriture et de mise en scène, en adaptant deux contes, l’un des frères Grimm à l’époque où elle est encore élève, l’autre, de Christian Hans Andersen La petite sirène ; pour monter ce projet-ci, elle travaille étroitement avec le CDN du Préau à Vire où elle entame trois semaines de résidence dans les collèges; elle travaille avec quatorze classes au total pour mener à bien cette création. Par la suite, elle écrit et met en scène Une tête brûlée sous l’eau à l’automne 2018 à la Comédie de Saint-Etienne; il tournera notamment à Vire et à la Minoterie de Marseille. Le spectacle étant le « Prix coup de cœur du jury » du dispositif Prémisses, il aura aussi l’occasion de jouer au théâtre Paris-Villette.

Ne perdant pas pour autant son gout pour les planches, elle intègre pour 15 mois l’Atelier-Cité au CDN de Toulouse sous la direction de Galin Stoev de novembre 2018 à décembre 2020. Elle y découvre un langage artistique pluridisciplinaire, à travers des multiples expériences telles qu’un atelier avec Maguy Marin et les danseurs de CDC de Toulouse, ou avec Aurélien Bory et les élèves de l’école du Lido des Arts du Cirque. Dans le cadre du CDN, elle joue dans PRLMT de Christophe Bergon et Des Cadavres qui respirent, mise en scène par Chloé Dabert créé en juin 1019.

 

Riche de ces expériences, elle développe et aiguise son regard de metteur en scène afin d’engager au cours de l’année 2020, la nouvelle création de la Cie Si Sensible, Il a beaucoup souffert Lucifer